( 29 septembre, 2009 )

Février de cette année là…

 

 02fvrierdecetteannel1.mp3

pantins.gif

 

Février de cette année-là
C’est le début de mon histoire
Bien avant ma première guitare
Quatre ans après Hiroshima

Février de cette année-là
Vietnam se disait Indochine
Un homme s’installait en Chine
Mais les journaux n’en parlaient pas

Février de cette année-là
La mort va-t-elle faire une trêve
Au cœur des hôpitaux en grève
Les journaux ne le disent pas

Sur le calendrier
Au mois de Février
Les jours rallongent peu a peu
On se lève assez tard
Les yeux pleins de brouillard
Heureux ou malheureux

Si j’ouvrais déjà grands les yeux
Un jour ces jeunes pour comprendre
Mes chansons d’alors étaient tendres
J’avais un public merveilleux

Février de cette année-là
On parlait d’un docteur Miracle
Mais loin des chroniques spectacle
Ferré chantait rue Saint Benoît

Vagabond fantasque hors-la-loi
Le vent qui venait de Norvège
Transportait des relents de neige
Février de cette année-là

Sur le calendrier
Au mois de Février
Les jours rallongent peu a peu
On se lève assez tard
Les yeux pleins de brouillard
Heureux ou malheureux

Février de cette année-là
Bien sur je ne m’en souviens guère
On parlait encore de la guerre
De ceux qui n’en revenaient pas

On parlait encore et déjà
De tensions internationales
De jugements et de scandales
Février de cette année-là

Quelqu’un s’est jeté du Pont Neuf
Sur le quai de Javel en flammes
Se déroulait un autre drame
En Février 49

Sur le calendrier
C’est un prénom grave
Qui n’a jamais
Eté le mien
Le 15 de ce mois là
Tu peux venir chez moi
Des cadeaux plein les mains
Tu peux venir chez moi
Même si tu n’as pas
De cadeaux dans les mains
On s’arrangera bien

 

 

 

 

( 27 septembre, 2009 )

LIBERTE EGALITE FRATERNITE… PERDUE ????

Enregistré dans : ACTUALITE….

> > Je suis inquiete, très, très inquiete.
> > Vendredi dernier, à titre de solidarité avec mes collègues enseignants de l’Université de Paris 8 engagés, en tant que titulaires et chercheurs de l’Education Nationale, dans une opposition difficile à Valérie Pécresse, j’ai décidé de tenir mon cours sur la biodiversité et l’origine de la protection des espèces et des espaces, que je donne habituellement dans les locaux du département de Géographie (où j’enseigne depuis 20 ans), dans l’espace du Jardin des Plantes (Muséum National d’Histoire Naturelle), là où fut inventée la protection de la nature. Une façon, avec ce « cours hors les murs? », de faire découvrir ces lieux aux étudiants et d’être solidaire avec la grogne actuelle mais sans les pénaliser avant leurs partiels.
> > Mardi, arrivé à 14 h 30, avant les étudiants, j’ai eu la surprise de me voir interpeller dés l’entrée franchie par le chef du service de sécurité, tout en constatant que les deux portes du 36 rue Geoffroy Saint Hilaire était gardées par des vigiles…
> > – « Monsieur Vadrot ?
> > > – euh…oui
> > > – Je suis chargé de vous signifier que l’accès du Jardin des Plantes vous est interdit.
> > > – Pourquoi ?
> > > – Je n’ai pas à vous donner d’explication….
> > > – Pouvez vous me remettre un papier me signifiant cette interdiction ?
> > > – Non, les manifestations sont interdites dans le Muséum.
> > > – Il ne s’agit pas d’une manifestation, mais d’un cours en plein air, sans la moindre pancarte.
> > > – C’est non ! »
> > Les étudiants, qui se baladent déjà dans le jardin, reviennent vers l’entrée, le lieu du rendez vous. Le cours se fait donc, pendant une heure et demie, dans la rue, devant l’entrée du Muséum. Un cours qui porte sur l’histoire du Muséum, l’histoire de la protection de la nature, sur Buffon.
> > A la fin du cours, je demande à nouveau à entrer pour effectuer une visite commentée du jardin. Nouveau refus, seuls les étudiants peuvent entrer, pas leur enseignant. Ils entrent et, je décide de tenter ma chance par une autre grille, rue de Buffon. Où je retrouve des membres du service de sécurité qui, possédant manifestement mon signalement, comme les premiers, m’interdisent à nouveau l’entrée.
> > Evidemment, je finis pas me fâcher et exige, sous peine de bousculer les vigiles, la présence du Directeur de la surveillance du Jardin des Plantes.
> > Comme le scandale menace il finit par arriver. D’abord, parfaitement méprisant, il finit pas me réciter mon CV et le contenu de mon blog. Cela commence à ressembler à un procès politique, avec descriptions de mes opinions, faits et gestes. D’autres enseignants du département de Géographie, dont le Directeur Olivier Archambeau, président du Club des Explorateurs, Alain Bué et Christian Weiss, insistent et menacent d’un scandale.
> > Le directeur de la Surveillance, qui me dit agir au nom du Directeur du Muséum (où je pensais être honorablement connu), commençant sans doute à discerner le ridicule de sa situation, finit par nous faire une proposition incroyable, du genre de celle que j’ai pu entendre autrefois, comme journaliste, en Union soviétique ?: « Ecoutez, si vous me promettez de ne pas parler de politique à vos étudiants et aux autres professeurs, je vous laisse entrer et rejoindre les étudiants ».
> > Je promets et, évidemment, ne tiendrai pas cette promesse, tant le propos est absurde. J’entre donc avec l’horrible certitude que, d’ordre du directeur et probablement du ministère de l’Education Nationale, je viens de faire l’objet d’une « interdiction politique ».. Pour la première fois de mon existence, en France.
> > Je n’ai réalisé que plus tard, après la fin de la visite se terminant au labyrinthe du Jardin des Plantes, à quel point cet incident était extra-ordinaire et révélateur d’un glissement angoissant de notre société.
> > Rétrospectivement, j’ai eu peur, très peur…
> > Claude-Marie Vadrot, journaliste à Politis et chargé de cours à Paris 8
> > souhaite diffuser largement ce message.

( 25 septembre, 2009 )

Le magasin du père nowel…

 … MAGIE …

je ne vois pas les pages ?

Je pense qu’elles ont disparut

y a quéque chose qui cloche la dedans

j’y retourne immédiatement :evil:

 

( 20 septembre, 2009 )

Harry Potter et le prince de sang mêlé …

Image de prévisualisation YouTube

 

A revoir …

Wouai , pour une fois , je le trouve bien semblable au livre et plus … réaliste dans le terme  » sciences- fictions » . Cela ne fait plus conte de fée . Je ne sais pas si je dois me réjouir ou non .

Bien sur , le livre est quand meme plus complet . C’est normal…

Vous avez aimé ?

( 13 septembre, 2009 )

La Danse… un art que j’adore .

Image de prévisualisation YouTube

 

Voici le plus beau danseur que j’ai vu de ma vie : JORGE DOHN .  Cet extrait le prouve bien . Il a été formé par Maurice Béjart et a dansé dans le film  » les uns et les autres  » de Claude Lelouch . Un film merveilleux . Je vous laisse le regarder avec respect et en silence …

Rideaux maestro…

( 15 août, 2009 )

Quand les boyaux s’en mêlent … s’enmmellent

Image de prévisualisation YouTube

 

La parole est d’argent

Le silence est d’or

L’odeur endort … ou bien

Le rire est salvateur … sans les odeurs  emoticone

_________________________________________________________________________________

voici le rire multiplié par 4 :

Image de prévisualisation YouTube

12345...29
« Page Précédente  Page Suivante »
|